Depuis nombre d’années, mon père me raconte des histoires auxquelles j’ai merveille à croire. Des récits venus du bas d’une ville simplement noble et belle. D’une ville à craquer, d’une ville à rebours… de cette immaculée-là. Les gens y étaient fiers et la foule incessante. Les enfants s’y frôlaient. Shawinigan la grande, la douce. L’assoiffée de plaisir. Plusieurs s’entendent à dire que cette ville-là n’existe plus. Disparue, envolée… délestée du courant de sa propre chute. Abandonnée à ses tristes tourments. Mais voilà qu’en quelques jours de fête, j’assiste à la désinvolture. À la magie. À l’émerveillement. La Cinquième se bonde. Elle roucoule, se pavane. La belle, la folle est encore là ; elle est toujours vivante.

 © 2001 Joseph Jean Rolland Dubé & René Lachapelle